Sujet d’actualité pour nos étudiants : le droit d’avorter

Sujet d’actualité pour nos étudiants : le droit d’avorter

En cette fin de mois de Mai 2018, une nouvelle est tombée.
Les irlandaises pourront avorter en toute légalité jusqu'à la douzième semaine de grossesse.

Chaque année, environ 4.000 Irlandaises partaient avorter à l’étranger, principalement au Royaume-Uni. Dans la très catholique Irlande, l’avortement était illégal et puni de 14 ans de prison sauf s'il résultait d'une opération visant à sauver la vie de la mère. Il était interdit à la fois par le droit constitutionnel à la vie des enfants à naître et par la législation nationale. Les informations sur les services d'avortement à l'étranger et sur le voyage à l'étranger pour avorter sont protégées par la Constitution et encadrées par la loi irlandaise.

Ce , un référendum abroge l'article constitutionnel qui interdit l'avortement et permet donc au gouvernement de Leo Varadkar de faire voter une loi permettant l'avortement jusqu'à la douzième semaine de grossesse. 67% ont voté pour ce nouveau droit.

A savoir qu'en Europe, la légalisation de l'avortement est majoritaire, seule la Pologne n'autorise pas ce droit sauf en cas de viol, de malformation ou de risque de décès pour la mère. Le Royaume-Uni demande de justifier cet acte. Dans les autres pays, l'avortement ne demande pas de raison justificative.
Reste évidemment que cela n'est pas une opération anodine et sans conséquence psychologique.

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com