Prépa Orthophonie – Persévérer-Témoignage N°9

Prépa Orthophonie – Persévérer-Témoignage N°9

Témoignage N°9

Après avoir obtenu mon bac ES en 2016 et validé une première année de sciences du langage avec le DU PrEEO, je me suis orientée vers le CPMP pour préparer les concours d’orthophonie.
Ce choix me paraissait évident : une méthode d’apprentissage basée sur l’entraînement, une ambiance familiale avec un encadrement humain et de nombreux témoignages d’élèves satisfaits de leur formation.

Cette année fut compliquée, j’ai pris conscience de l’ampleur des connaissances que demandent ces concours et la charge de travail que je m’imposais été très importante. Heureusement, les classes sont constituées par groupes de niveau et les professeurs et la direction sont très à l’écoute, ce qui m’a permis de ne pas lâcher.

J’ai finalement été admissible dans un centre de formation, puis admise sur liste complémentaire. Malheureusement, après une longue attente estivale je n’ai pas été rappelée.

Pendant cette période de doutes et de questionnements, peu de personnes de mon entourage m’encourageaient à continuer cette préparation aux concours. Mais la volonté de ne pas baisser les bras si près du but et d’atteindre le métier de mes rêves m’a poussée à retenter ces concours pour la troisième année.

En écoutant les conseils de la directrice, j’ai de nouveau passé une année au CPMP.

Cette année, j’ai travaillé mes lacunes en me basant sur mes acquis de l’année précédente, et cela a été l’occasion de peaufiner mes connaissances et d’intégrer ces petits détails qui font la différence. Ces changements, aussi minimes soient-ils, m’ont permis de mieux me connaître. J’ai ainsi gagné en efficacité dans mon travail personnel, j’ai trouvé la stratégie qui me correspondait le plus le jour du concours, mais j’ai aussi appris beaucoup de petites exceptions dans les règles que je n’arrivais pas à intégrer avant. Ce qui m’a également beaucoup aidée est le soutien de ma famille, et celui de mes amies avec lesquelles j’ai passé cette année de prépa.

J’ai ainsi été admissible dans six centres de formation. Je n’ai eu besoin de passer que quatre oraux et j’ai finalement été admise sur liste principale à Lille.

Si je devais retenir une seule leçon de mon parcours, c’est de ne jamais abandonner et de croire en ses rêves, peu importe le nombre d’années que cela nécessite et le nombre d’obstacles que l’on doit surmonter.

Chloé

Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com