Préparation au concours d’Aux. de puériculture et Aide-soignant



Préparation au concours d'auxiliaire de puericulture

Epreuves du concours et études

Les auxiliaires de puériculture sont titulaires du diplôme d'État d'auxiliaire de puériculture (DEI), préparé en un an au sein d'écoles spécialisées. Le concours d'entrée à ces écoles est accessible sans diplôme préalable mais le candidat doit être âgé de 17 ans au moins à la date d'entrée en formation.

L'évaluation des candidats comprend 2 épreuves d’admissibilité et une épreuve d’admission :

Epreuves d’admissibilité :

  • Une épreuve de culture générale. A partir d'un sujet d'actualité d'une page, le candidat doit relever les idées principales du texte et commenter ensuite les aspects essentiels du sujet en question sous la forme de 2 questions maximum. Cette épreuve est sur 12 points et permet ainsi d'évaluer les capacités d'expression écrite et de compréhension du candidat. Une série de 10 questions à réponse courte : 5 questions portant sur des notions de biologie et 5 questions portant sur des notions de mathématiques. Cette épreuve est sur 8 points et permet de tester les connaissances du candidat.
  • Des tests psychotechniques (uniquement pour les AP). Tous les candidats passent le test d'aptitude. Cette épreuve a pour but d'évaluer l'organisation, le raisonnement logique, l'attention et la capacité de concentration du candidat. Elle est notée sur 20 points et dure 1h30. Une note inférieure à 10/20 est éliminatoire.

Après avoir obtenu une note supérieure à 10/20 à l'épreuve écrite d'admissibilité, le candidat doit passer une épreuve orale d'admission qui consiste à un entretien de 20 minutes maximum avec le jury précédé de dix minutes de préparation.

Epreuves d’admission :

Cette épreuve comporte 2 volets :

  • Présentation d'un exposé à partir d'un thème sanitaire et social et réponse à des questions. Cette partie est notée sur 15 points et permet d'évaluer l'expression orale et sa capacité à argumenter.
  • Entretien de motivation lors d’une discussion avec le jury sur l'intérêt que le/la candidat.e porte à son projet professionnel. Notée sur 5 points, cette partie permet d'évaluer la volonté du/de le/la candidat.e à exercer ce métier.

Une note inférieure à 10/20 est éliminatoire. En fonction de la note obtenue à l'épreuve, le jury établit une liste principale pour les candidats retenus et une liste complémentaire pour les candidats en attente d'être admis en école d'auxiliaire de puériculture.

Liens utiles

Le métier

Dans une maternité ou un centre hospitalier, l'auxiliaire de puériculture donne les soins courants aux nouveau-nés ou aux enfants en bas âge. Il surveille leur courbe de poids et de température, veille à leur hygiène, prépare les biberons. Il accompagne aussi la maman dans son apprentissage des soins au bébé. Enfin, c'est lui qui assure l'entretien de la chambre de l'enfant et du matériel utilisé.

Dans un centre PMI (protection maternelle et infantile), il accueille les futures mères et les jeunes mamans avec leurs bébés. Il assiste aux consultations données par le médecin, gère les dossiers et effectue, aux côtés de la puéricultrice, des visites dans les familles pour conseiller les jeunes mamans.

Dans une crèche, le rythme de l'auxiliaire de puériculture suit celui des enfants. Il veille à leur hygiène et à leur alimentation, apprend l'autonomie aux plus grands. L'organisation de jeux et d'activités d'éveil constitue un autre pôle important de son travail. Il permet de développer la socialisation de l'enfant avant son entrée à l'école.


Préparation au concours d'aide soignant

Il est nécessaire d’être âgé de 17 ans au moins à la date d’entrée en formation.
Certains cursus dispensent de passer l’épreuve écrite.

Epreuves du concours et études

Epreuves d’admissibilité :
de 2h en 2 parties

  • un résumé et une analyse d’un texte de culture générale
  • une série de 10 questions (4 sur la biologie humaine, 4 sur les 4 opérations et 2 sur des exercices de mathématiques de conversion)

Epreuves d’admission :

Cette épreuve comporte 2 volets :

  • une présentation d’un exposé à partir d’un texte d’actualité de 8 à 10 lignes
  • une discussion avec le jury sur la motivation et les compétences pré requises à l’exercice de la profession

Liens utiles

Le métier

Parmi le personnel de santé, l'aide-soignant est sans doute le plus proche des personnes hospitalisées. Sous la responsabilité de l'infirmier, il assure l'hygiène et le confort des patients. Il apporte aussi son soutien aux personnes dépendantes pour toutes les tâches de la vie quotidienne, à domicile ou en centres d'accueil (assistance dans l’alimentation du patient, aide à l’habillement de celui-ci). L’aide-soignant veille au bon déroulement de la vie d’une personne malade, certains doivent rester à jeun avant une opération, d'autres suivent un régime particulier.

La prépa au CPMP

CPMP prépare les candidats à réussir les concours d'entrée en école spécialisée, via une prépa annuelle.

A - Prépa annuelle

La classe préparatoire aux concours d’entrée s’adresse aux élèves titulaires d’un Baccalauréat (ou en cours d’obtention ou un autre titre admis en dispense) souhaitant s’entraîner de façon méthodique et rationnelle aux épreuves et questions types spécifiques à ce concours.

La difficulté lors d’une préparation est de savoir si votre méthode de travail est efficace. Pour cela, CPMP vous aidera : vous serez évalué et classé chaque semaine via de nombreux DS et Concours blancs dans les différentes matières. Suivre un entraînement intensif vous offrira les chances de rester dans la course et de vous assurer des points d’avance.

Les cours sont assurés en petits groupes de 12 à 15 élèves.

Déroulement

  • Une session par an planifiée de fin septembre à fin mars.
  • 22 semaines pour préparer tous les concours :
  • Révisions ciblées avant chaque épreuve écrite.
  • De nombreux concours blancs et simulations spécifiques aux différents concours aboutissant sur un classement.
  • Préparation à l'oral dès la rentrée ; Coaching individuel avant chaque oral de concours.

Les objectifs

  • Maîtriser les différents types d’épreuves.
  • Assimiler des compétences linguistiques et une méthodologie en expression écrite, en culture générale, en logique et en raisonnement.
  • S’imposer un rythme de travail efficace.
  • Progresser en suivant des exercices dirigés et des révisions d’annales.
  • Construire son oral autour de ses propres motivations, connaissances du métier et acquérir une aisance à l’oral.

Le contenu

Culture générale -Français – Méthodologie de l’entretien : (10 heures en moyenne par semaine)

  • Culture générale : Deux devoirs par semaine sont effectués dans nos locaux afin de développer les connaissances et les capacités d’analyse du candidat par rapport aux grands thèmes sanitaires et sociaux contemporains.Des cours de correction sont programmés pour assurer la parfaite assimilation des notions.

  • Méthodologie de l’entretien : Ces cours permettent aux candidats de savoir s’exprimer sur les thèmes de culture générale, d’apprendre à communiquer ses motivations. Des séances de techniques d’expression orale sont assurés afin de préparer les étudiants aux oraux comme : le travail sur la motivation, définir son projet professionnel…Chaque cours aborde une problématique à laquelle l’étudiant peut être confronté : apprendre à se présenter, exprimer ses motivations, approfondir sa connaissance du métier, maîtriser les techniques d’élocution, ne pas se laisser déstabiliser par le jury, gérer son stress, savoir mettre en avant son ou ses stages dans le domaine.
    Un coaching individuel est proposé avant chaque oral de concours.

  • Un stage d’observation est fortement recommandé afin de permettre à l’étudiant de se confronter à la réalité du métier et d’enrichir ses connaissances du milieu pour l’oral. A ce titre CPMP propose des conventions de stages à ses étudiants.

  • Les tests Psychotechniques : (4 heures en moyenne par semaine)
    Sous cette dénomination, il faut comprendre divers exercices de Mathématiques sous forme de QCM, tests de logique, de raisonnement, d’attention, verbaux… Les heures hebdomadaires vous aideront à réussir les épreuves.
    Un devoir hebdomadaire est proposé sous forme de QCM, d’entraînement type concours, concours blancs.
    Les heures hebdomadaires se décomposent en heures de cours explicatifs et exercices d’application.Afin de valider cette épreuve, il est nécessaire de se préparer et de s’entraîner en continu dans le but d’acquérir des automatismes indispensables à la réussite.